Les 6 conseils des pros pour aboutir à un bon accord [extrait de CAPITAL] - Avec Thierry KRIEF

  • 13 Novembre 2020
  • Aucun commentaire

 

Voici un extrait de l'article paru dans CAPITAL avec les conseils de divers experts dont Thierry KRIEF.

 

Les six conseils des pros pour aboutir à un bon accord

1°- Constituez un dossier le plus tôt possible
«Gardez tous les e-mails envoyés tard le soir ou le week-end, prouvant que vous ne comptez pas vos heures. Si vous n’êtes plus invité en réunion, demandez à un collègue de vous faire suivre l’e-mail d’invitation.» Philippe Ravisy (avocat défenseur des salariés au cabinet Ravisy & Associés)

2°- Renseignez-vous sur les pratiques de la maison
«Obtenez auprès de vos collègues des informations sur ce qu’ont obtenu les derniers salariés partis, ainsi que sur la personnalité de votre DRH : est-il sincère ou manipulateur, expérimenté ou novice ?» Bénédicte Haubold (coach psychologue, fondatrice d’Artélie Conseil)

3°- Attendez que l’employeur fasse la première offre

En général, celui qui parle en premier a perdu : laissez votre DRH venir. En le devançant, vous risquez de viser trop haut. Or, si votre employeur vous prend pour un chasseur de primes, il préférera aller au procès… 

Thierry Krief (spécialiste de la négociation individuelle pour cadres dirigeants au sein du cabinet NegoAndCo [et pour la plateforme NegoVideo.Coach])

4°- Refusez calmement et faites traîner la négociation
«Pour ne pas provoquer de conflit, ne dites pas non, mais expliquez à votre DRH que son offre ne vous permet pas d’envisager l’avenir sereinement. Puis proposez de le revoir plus tard : il a la pression.» Bénédicte Haubold

5°- Développez vos arguments puis donnez un chiffre

Répétez sans relâche votre argumentaire, en détaillant le préjudice que vous subissez : la perte de revenus, la durée prévisible de votre période de chômage, le coup porté à votre réputation professionnelle…

Thierry Krief

6°- Accordez-vous sur une lettre de références
«Si vous restez en bons termes avec votre employeur, demandez une lettre de recommandation. Il y listera vos points forts, en cohérence avec vos dernières évaluations, appuyées par des éléments chiffrés.» Pierre Aussure (chasseur de têtes, fondateur d’Ivy Executive Search)

 

 

Extrait de l'article Négocier son départ, tout un art ! de Stéphane Loignon

https://www.capital.fr/votre-carriere/negocier-son-depart-tout-un-art-458598
(dernière mise à jour le 21/06/2018)